Si les singes savaient s'ennuyer ils pourraient devenir des hommes (Goethe)

Le Deal du moment : -43%
SanDisk microSDXC Ultra 256 Go + Adaptateur SD – ...
Voir le deal
34.99 €

    PELOSO ?

    Neilerua
    Neilerua
    stagiaire
    stagiaire

    Messages : 2
    Points : 10
    Date d'inscription : 26/05/2020

    PELOSO ? Empty PELOSO ?

    Message  Neilerua Mar 9 Juin - 23:45

    Salut à tous,

    Ce tout premier post pour vous présenter un beau petit vélo que je viens de dénicher et que je compte retaper. J'aimerais en savoir un peu plus, entre autres son âge. C'est un Peloso, j'ai pas trouvé grand chose si ce n'est que ce monsieur italien ne faisait que du sur-mesure (cadreur ? monteur ?), mais à part ça...

    PELOSO ? Img_4113

    Ne l'ayant pas encore démonté je ne l'ai pas entièrement scruté mais voici ce que je sais :

    Cadre Columbus, marqué « Ré » d'un côté du tube de selle et « 59 » de l'autre.
    Jantes Mavic Sport à boyaux, Moyeux Normandy
    Dérailleur avant Simplex
    Dérailleur arrière Simplex Prestige 532 je crois
    Roue libre pas encore démontée…
    Pédalier Shimano (36/46), j'ai pas l'impression qu'il soit d'origine - il devait être monté plus gros au départ vu comme la chaîne pendouille, ou alors trop usée ?
    Etriers de freins Universal Extra Brev 453949
    Patins Universal
    Leviers sans marque
    Cocottes Campa
    Potence et cintre Philippe, cuvette roulement de direction Campagnolo
    Selle Brooks

    PELOSO ? Img_4213




    PELOSO ? Img_4214

    Le projet : nettoyage, graissage, remplacement des cibles et gaines, de la guidoline (l'accorder à la selle), remplacement des plateaux (très abimés) par des Campagnolo 42/52 un peu anciens que j'ai sous la main, voir l'état des boyaux aussi qui s'effilochent...

    Si vous avez des pistes pour déterminer son âge (même approximatif), des infos sur ce M.Peloso ou des réactions...je suis preneur !
    Merci d'avance !
    FORD FRANCE
    FORD FRANCE
    stagiaire
    stagiaire

    Messages : 5
    Points : 13
    Date d'inscription : 05/06/2020
    Age : 48
    Localisation : MARNE

    PELOSO ? Empty Re: PELOSO ?

    Message  FORD FRANCE Mer 10 Juin - 11:09

    ouh il est beau celui la moi je dirais milieu des années 60 au vu de l'équipement ( potence ,freins , guidon ,selle, moyeux)
    Cinelli17
    Cinelli17
    stagiaire
    stagiaire

    Messages : 7
    Points : 11
    Date d'inscription : 29/12/2017
    Age : 65
    Localisation : LITUANIE

    PELOSO ? Empty VELO PELOSO

    Message  Cinelli17 Lun 28 Déc - 15:14

    FORD FRANCE a écrit:ouh il est beau celui la moi je dirais milieu des années 60 au vu de l'équipement ( potence ,freins , guidon ,selle, moyeux)
    Je pense (comme FORD FRANCE) milieu des années 60. Ayant couru sur CINELLI, dès 1970, j'avais 2 collègues dans mon équipe qui couraient sur des PELOSO. Nous avions un "concessionnaire" pour le sud de la France (Laurent RE) spécialisé en cadres de courses Italiens, qui vendait, alors, CINELLI, PELOSO et COLNAGO. Les PELOSO étaient au catalogue et non sur mesure (à cette époque). Généralement gris métallisés avec une distinction de la couleur par des bandes sur le tube de selle en rouge, vert ou bleu (couleurs candy).
    https://www.topvelo.fr/louis-re-sen-est-alle/
    Lefred11
    Lefred11
    coursier
    coursier

    Messages : 624
    Points : 818
    Date d'inscription : 24/04/2017
    Localisation : Carcassonne

    PELOSO ? Empty Re: PELOSO ?

    Message  Lefred11 Lun 28 Déc - 16:25

    Regarde s'il n'y a pas de dates gravées sur les moyeux, ça peut être une piste si elles sont d'origine.
    leconomiste
    leconomiste
    coursier
    coursier

    Messages : 1069
    Points : 1169
    Date d'inscription : 19/09/2019
    Localisation : Nantes

    PELOSO ? Empty Re: PELOSO ?

    Message  leconomiste Lun 28 Déc - 17:24

    Je dirais début des années 60 au vu du cintre et des dérailleurs

    http://velobase.com/ViewComponent.aspx?ID=58CCF1CD-2D7B-4AA6-A7C2-EA93D612C889&Enum=108&AbsPos=5

    Les manettes au cadre ne sont probablement pas d'origine, ça devait être quelque chose comme ça

    http://velobase.com/ViewComponent.aspx?ID=ECFC24D2-E3BE-4C5D-AADB-A68FFDFB4E7B&Enum=104&AbsPos=28
    olmo30
    olmo30
    coursier
    coursier

    Messages : 563
    Points : 699
    Date d'inscription : 25/04/2017

    PELOSO ? Empty Re: PELOSO ?

    Message  olmo30 Lun 28 Déc - 21:54

    encore un cadreur Italien

    Via Milano, Alessandria (entre Turin et Milan) Italie
    Mario Peloso (1910 ~?) Avait appris son métier à Maino, également à Alexandrie. Sous son propre
    nom, il ne faisait que des cadres / vélos sur mesure sur commande, il n'y avait pas de cadres "de stock".
    olmo30
    olmo30
    coursier
    coursier

    Messages : 563
    Points : 699
    Date d'inscription : 25/04/2017

    PELOSO ? Empty Re: PELOSO ?

    Message  olmo30 Lun 28 Déc - 22:02

    Le Peloso

    Ci-dessus: le Peloso aujourd'hui.

    Je venais de terminer une course sur circuit dans le High Park de Toronto. Je n'avais pas particulièrement bien fait en course mais je sentais que la forme revenait. C'était encourageant car j'avais pris quelques mois d'absence du travail et j'avais planifié un voyage de retour en Angleterre. J'espérais participer à des courses dans la région de Londres où j'avais couru avant d'immigrer au Canada. C'était en 1970 et j'étais absent depuis six ans. J'avais hâte de retrouver mes anciens coéquipiers et de voir si je pouvais encore me défendre dans les courses après six ans d'absence. À l'arrivée de la course de High Park, j'ai appuyé ma chère Bianchi contre la voiture d'un ami tout en discutant avec des amis et d'autres coureurs. Quand je me suis retourné pour ramasser le vélo, il était parti. Volé presque à portée de main.

    Je devais partir pour l'Angleterre dans quelques jours. Le voyage de course prévu n'allait pas être très bon sans vélo. Que faire: achetez-en un nouveau ici à Toronto ou achetez-en un au Royaume-Uni. J'ai décidé de ce dernier. J'ai passé le vol à rêver du meilleur vélo que je pourrais avoir, un Cinelli peut-être, un autre Bianchi ou peut-être un bon vélo anglais. Puis je me suis souvenu du «baron» Smith. Le Baron était l'un des nombreux personnages hauts en couleur de la scène cycliste londonienne des années soixante. Il était connu sous le nom de "The Baron" car il avait toujours le vélo et l'équipement les plus chers et les plus modernes. Il était toujours impeccable et la rumeur disait que le mur de sa chambre était recouvert d'un étalage de tous les composants Campagnolo disponibles. Le baron montait sur un Peloso. C'était en argent avec des pattes chromées. C'était le vélo que je voulais.

    J'ai contacté le Baron Smith dès que j'ai pu. Où puis-je obtenir un Peloso que j'ai demandé? «Vous devez vous rendre dans son magasin d'Alessandria», dit-il. «C'est à peu près à mi-chemin entre Milan et Turin. Dites-lui que je vous ai envoyé, cela peut aider ».

    J'ai convaincu le bon ami Mike Greenwood de me rejoindre pour le voyage et nous sommes partis en train pour Alessandria. Mike a emmené son vélo comme nous voulions revenir au moins jusqu'à Paris.

    À notre arrivée à Turin, nous nous sommes rendus dans la zone des bagages pour récupérer le vélo de Mike, mais même s'il était là, les fonctionnaires ne nous l'avaient pas laissé avant qu'il ait passé les douanes italiennes. L'agent des douanes ne serait pas là avant le lendemain. Nous avons concocté une histoire; dans notre italien pratiquement inexistant que Mike courait à Alessandria le lendemain et nous devions monter dans le train suivant avec le vélo. Au moins un des responsables ferroviaires semblait être un fan de course de vélo et après de longues discussions, ils nous ont donné le vélo.

    C'était lundi quand nous sommes arrivés au petit magasin de rue de Peloso. Il n'avait pas de vélos de série. Tous ont été fabriqués sur commande. «Oui, je peux te fabriquer un vélo. Quand voulez-vous le récupérer? » Il a demandé. «Nous aimerions partir vendredi» ai-je répondu. «Impossible, je dois construire le cadre, le faire chromer et le peindre puis l'assembler d'ici vendredi! Impossible." Ensuite, j'ai mentionné que le baron Smith nous avait envoyés. «Eh bien, laissez-moi voir ce que je peux faire» a été la réponse. Je pense que le Baron a dû être un très bon client.

    Mike et moi avons passé les deux jours suivants sur la plage près de San Remo et étions de retour dans la boutique de Peloso jeudi après-midi. Le cadre était toujours chez le peintre mais il a envoyé le «garçon» de la boutique pour le chercher. C'était beau. Il devait être assemblé «tout Campag» bien sûr, mais il y a eu quelques discussions sur les freins. Campagnolo venait juste de présenter ses freins et Peloso avait fait quelques sets. J'aurais pu les installer plutôt que les universels standard, mais cela ferait augmenter le prix de 20,00 $. J'ai décidé d'y aller et vers 9h30 ce soir-là, j'ai quitté la boutique avec le «tout Campag» Peloso et deux tubulaires supplémentaires en soie Clément Criterium après avoir payé la somme de 220,00 $.

    Le vendredi matin, nous étions debout et sur la route tôt. L'itinéraire nous a emmenés sur le col du Simplon de 6 600 pieds en Suisse. J'avais commandé le vélo avec mes vitesses de course standard de 48/52 à l'avant et 14/16/18/21/24 à l'arrière, mais au dernier moment j'avais demandé le montage d'une bague intérieure 42. Peloso était quelque peu désobligeant. "Vous n'avez pas besoin d'un 42, un pignon inférieur de 48x24 fera l'affaire". Je suis content d'avoir insisté et d'avoir le 42 sur le vélo et le 48 dans mon sac.

    C'était une belle journée chaude et la montée était assez difficile, d'autant plus que Mike et moi transportions de grandes «mussettes» remplies de tout notre équipement. Mike souffrait vraiment beaucoup et n'arrêtait pas de remplir sa bouteille des ruisseaux glacés des montagnes qui descendaient des glaciers au-dessus. Quand nous sommes arrivés dans la ville suisse de Brigue, il pouvait à peine résister à la douleur dans ses reins. J'ai dû l'aider à se déshabiller pour se mettre au lit.

    Le lendemain matin, Mike allait un peu mieux mais il est devenu évident quand nous avons commencé à gravir le col de la Furka qu'il n'allait pas pouvoir se rendre à Paris. Nous avons décidé de prendre un train dans la ville voisine. La ville suivante était de l'autre côté du col de 7 900 pieds. Une ascension fantastique avec des murs de neige de chaque côté de la route et le plus beau paysage alpin tout autour. La descente nous a amenés dans une petite ville avec une gare où nous avons acheté des billets pour Paris.

    Le train était déjà dans la gare, nous avons donc chargé nos vélos dans le fourgon à bagages et sommes allés prendre un repas au restaurant. On nous a dit que nous avions une heure avant le départ, donc nous avions beaucoup de temps. Bien avant notre heure, le train est sorti avec nos vélos à bord.

    Voyant notre dilemme, un camarade a suggéré que nous prenions l'autoroute et que nous signalions une voiture. "L'autoroute est parallèle à la voie ferrée", a-t-il dit "et comme la route tourne et tourne à travers les montagnes, une voiture devrait être capable de battre le train jusqu'à la gare suivante". La première voiture que nous avons vue s'est arrêtée et est venue nous chercher. Lorsque nous avons expliqué la situation, les deux hommes d'affaires à l'intérieur ont pensé que ce défi était très amusant. Il ne fallut pas longtemps avant que le train soit en vue et nous avons pu le dépasser. Mais alors la route s'est éloignée de la voie ferrée et quand elle a rejoint la voie ferrée, le train était de nouveau devant. Nous l'avons de nouveau dépassé et avons réussi à nous rendre dans la ville voisine avec suffisamment de temps pour que nous puissions franchir une passerelle et arriver à bout de souffle sur le quai lorsque le train arrivait.

    Le reste du voyage de retour à Londres s'est déroulé sans incident et je suis rapidement parti sur le Peloso sur des routes familières dans le Surrey et le Kent. L'une des premières courses auxquelles j'ai participé était sur l'ancien circuit de course automobile de Crystal Palace où j'ai souffert de l'ignominie de m'écraser en montant la colline. Ma chaîne a glissé sur les rouages ​​et étant sorti de la selle, j'ai été jeté sur le tarmac. Même si je n'ai pas été blessé, le conducteur du «sag wagon» a insisté pour me ramasser, moi et le merveilleux Peloso, et m'emmener à l'arrivée. Mes copains ont trouvé cela hilarant et m'ont demandé si j'avais oublié comment faire du vélo pendant mon séjour au Canada.

    J'ai toujours le Peloso. Il a été repeint une fois, mais pour un vélo de trente-neuf ans, il a l'air plutôt bien. Je ne l'ai pas piloté depuis un moment, mais je vais devoir le sortir à nouveau et revivre cette merveilleuse randonnée dans les Alpes même si ce n'est que sur ces collines au nord de Toronto. Certainement un vélo construit pour moi. Le badge de la tête est un peu pire à l'usure. Les premiers freins Campagnolo n'ont pas de nom gravé. Ils sont aujourd'hui très recherchés par les collectionneurs.









    Publié par Bicycle Specialties
    Envoyer par e-mail
    BlogThis!
    Partager sur Twitter
    Partager sur Facebook
    Partager sur Pinterest
    MAFAC 2000
    MAFAC 2000
    Garde Champêtre
    Garde Champêtre

    Messages : 13419
    Points : 14652
    Date d'inscription : 28/11/2015
    Age : 48
    Localisation : centre france ....

    PELOSO ? Empty Re: PELOSO ?

    Message  MAFAC 2000 Mar 29 Déc - 0:25

    leconomiste a écrit:Je dirais début des années 60 au vu du cintre et des dérailleurs

    http://velobase.com/ViewComponent.aspx?ID=58CCF1CD-2D7B-4AA6-A7C2-EA93D612C889&Enum=108&AbsPos=5

    Les manettes au cadre ne sont probablement pas d'origine, ça devait être quelque chose comme ça

    http://velobase.com/ViewComponent.aspx?ID=ECFC24D2-E3BE-4C5D-AADB-A68FFDFB4E7B&Enum=104&AbsPos=28

    bien vu , les dérailleurs sont bien d'origine , et je pense que c'est un vélo qui tourne autour de 1962-66 , sublime !
    matériel très joli a voir sur un vélo d'époque , quasi pas modifié , une aubaine ! jaime!
    Khunsa
    Khunsa
    Directeur Sportif
    Directeur Sportif

    Messages : 12487
    Points : 15154
    Date d'inscription : 25/03/2012
    Localisation : Panamistan et Ost Berlin

    PELOSO ? Empty Re: PELOSO ?

    Message  Khunsa Mar 29 Déc - 5:04

    Superbe vélo et sujet très intéressant.
    Robur tu as cité 2 fois le message initial sans y apporter de commentaires. J’ai de ce fait viré tes deux posts qui ne servaient à rien et qui polluaient le sujet. Quand tu envoies un message vérifie par la suite ce que tu as balancé merci.


    _________________
    Pour qui tourne la roue ? Toujours un peu pour toi.

    Le singe est l'avenir de l'homme.
    Khunsa
    Khunsa
    Directeur Sportif
    Directeur Sportif

    Messages : 12487
    Points : 15154
    Date d'inscription : 25/03/2012
    Localisation : Panamistan et Ost Berlin

    PELOSO ? Empty Re: PELOSO ?

    Message  Khunsa Mar 29 Déc - 5:06

    Neilerua j ai séparé tes photos avec des espaces pour les rendre plus visibles


    _________________
    Pour qui tourne la roue ? Toujours un peu pour toi.

    Le singe est l'avenir de l'homme.

    Contenu sponsorisé

    PELOSO ? Empty Re: PELOSO ?

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 15 Avr - 4:01