Si les singes savaient s'ennuyer ils pourraient devenir des hommes (Goethe)


+9
37Traxx
Brock29
frob
albo
Spockangel
Dodo le Belge
Stef18
Kazinski21
Manu68
13 participants

    Velo vintage et vélotourisme

    avatar
    Manu68
    coursier
    coursier


    Messages : 672
    Points : 788
    Date d'inscription : 04/02/2020

    Velo vintage et vélotourisme Empty Velo vintage et vélotourisme

    Message  Manu68 Jeu 24 Fév - 15:24

    Bonjour à tous.

    Je pose la question brutalement, de façon un peu provocative afin de lancer le débat.

    Pensez-vous que l'on puisse envisager serieusement une utilisation réellement vélotourisme de nos vélos annciens ???
    Je parle bien evidement plus des vélos du type randonneuse équipés de sacoches avant arriere, garde boues etc...

    Quand je dit "sérieusement", je parle d'un voyage de plusieurs semaines ou plusieurs milliers de kilomètres.

    je serais heureux d'entendre vos arguments pour et contre.


    Perso, j'hésite .
    Pour posséder plusieurs vélos vintages, je pense que leur simplicité mécanique, associé au fait qu'ils ont traversé des décennies pour arriver en parfait état de marche entre nos mains (après rénovation), leur permettrait sans doute d'accomplir parfaitement leur tâche de vélotourisme (on parle pas de parcours typé gravel, mais de tourisme en vélo !)
    Je pense aussi que même s'ils sont basiques, le fait d'être réparable "facilement" est un atout précieux, (quand on sait les réparer bien entendu).
    Enfin, les géométries sont typées "confort" et les cadres aciers robustes. et puis, par le passé nombreux sont ceux qui ont tenté l'aventure !

    MAIS,
    Comme dit précedement, les cadres sont anciens, les roues anciennes, ...
    Une experience récente à l'Eroica sion m'a montré que même un axe de pedalier peut casser brutalement sans aucun signe avant courreur.
    Les freins sont loins d'être parfaitement efficaces, ....
    J'ai un doute sur la capacité réelles de ces vélos anciens à être chargés (typiquement 4 sacoches types Oertlieb) sur une longue période.

    Un vélo moderne semble plus adapté, mais serait-il plus fiable, plus facile à réparer etc.....
    La réponse (oui) semble évidente, mais est-elle vraiment justifiée ?


    N'hésiter pas à partager votre vision.


    avatar
    Invité
    Invité


    Velo vintage et vélotourisme Empty Re: Velo vintage et vélotourisme

    Message  Invité Jeu 24 Fév - 15:49

    On en a parlé souvent, c'est un peu le serpent de mer du vélo vintage pour moi, on en a vu mais c'est très rare...Pour moi il faut une grosse section de tube de cadre type ce que font les anglo saxon Raleigh et Dawes sur certains modèles..Pour les français, jamais vu sauf peut-être le MBK Randonnée. Regarde aussi la Dejouannet cyclo camping de Guy Tarero, quand un artisan fait un cyclo-camping il fait un cadre plus large qu'une randonneuse légère...C'est un avis mais si un jour j'en vois un dans mes prix je pense pouvoir le reconnaitre surtout à la section de tube de cadre.
    avatar
    Manu68
    coursier
    coursier


    Messages : 672
    Points : 788
    Date d'inscription : 04/02/2020

    Velo vintage et vélotourisme Empty Re: Velo vintage et vélotourisme

    Message  Manu68 Jeu 24 Fév - 16:08

    pourtant, il y a des générations entières qui ont voyagé sur des Motobecane CT2-CT3, des gitane paris-nice, des peugeot, ...
    Pas forcement trés légers, mais à priori robustes et équipés.

    C'est vélos n'ont ils rien de moins à offrir que plein de VTC bas/moyen de gamme utilisé massivement dans le cyclo tourisme ??

    Sont-ils vraiment incapable de transporter des charges ??
    Sont-ils justes des vélos "utilitaires" et qui doivent être cantonés à chercher le pain le dimanche ?
    avatar
    Manu68
    coursier
    coursier


    Messages : 672
    Points : 788
    Date d'inscription : 04/02/2020

    Velo vintage et vélotourisme Empty Re: Velo vintage et vélotourisme

    Message  Manu68 Jeu 24 Fév - 16:22

    pour alimenter le débat, même si la difference parait énorme au premier regard (elle l'est sans doute !), quelle est la difference fondamentale entre ce vélo "moderne"
    https://www.cyclable.com/16727-velo-de-randonnee-ridgeback-voyage.html

    et un vélo vintage 3 plateaux aciers comme ceux cités précedemment ?

    comme dit c'est volontairement un peu provocateur, mais à l'heure ou l'on dénonce la surconsommation etc, .... ne serait-il pas temps de redonner leur titre de noblesse à des vélos laissé de côtés un peu injustement peut être.
    avatar
    Invité
    Invité


    Velo vintage et vélotourisme Empty Re: Velo vintage et vélotourisme

    Message  Invité Jeu 24 Fév - 17:15

    A mon avis c'est parce que les fabricants de série français n'en proposaient pas car peut-être pas assez porteur, il y aurait eu un modèle français on aurait pu comparer par rapport aux étrangers mais comme je ne pense pas qu'aucun n'ait abouti on restera dans le flou...

    Rien que la différence Cantilever et roues de 650 d'un Dawes Galaxy ou Raleigh Randonneur par rapport à une CT3 ca me fait dire que c'est pas le même but visé par les constructeurs...
    avatar
    Kazinski21
    coursier
    coursier


    Messages : 634
    Points : 668
    Date d'inscription : 02/01/2021
    Age : 58
    Localisation : Bourgogne - Dijon

    Velo vintage et vélotourisme Empty Re: Velo vintage et vélotourisme

    Message  Kazinski21 Jeu 24 Fév - 18:54

    Bonsoir. Pour ma part, je pense que nos "vintages" peuvent encore accomplir de belles sorties sur plusieurs milliers de kilomètres. Mon père a sillonné l'Europe avec un demi course, en 650, dans les années 50. Si cela était possible a cette époque, pourquoi en serait il différent aujourd'hui?
    avatar
    Invité
    Invité


    Velo vintage et vélotourisme Empty Re: Velo vintage et vélotourisme

    Message  Invité Jeu 24 Fév - 23:27

    Kazinski21 a écrit:Bonsoir. Pour ma part, je pense que nos "vintages" peuvent encore accomplir de belles sorties sur plusieurs milliers de kilomètres. Mon père a sillonné l'Europe avec un demi course, en 650, dans les années 50. Si cela était possible a cette époque, pourquoi en serait il différent aujourd'hui?

    Bien sûr, je suis moi aussi issu d'une famille de cyclos velotafeurs avant ce mot et qui partait en vacances avec des demi-course mais ce que je veux dire avec les modèles vintage cyclocamping étrangers que je citais c'est qu'on ne les avait pas en France. Ils sont mieux conçus pour faire du vélotourisme qu'une CT3 ou un demi-course
    avatar
    Manu68
    coursier
    coursier


    Messages : 672
    Points : 788
    Date d'inscription : 04/02/2020

    Velo vintage et vélotourisme Empty Re: Velo vintage et vélotourisme

    Message  Manu68 Ven 25 Fév - 8:05

    Merci pour ces commentaires trés intéressant.

    Donc toutes nos belles randonneuses sont inaptes au voyage et c'est pour ça qu'on croise des jeunes sur des vieux décathlon récupérés à la déchetterie et chargé avec des sacs de sports et des sacs poubelles (on dit "Bike packing) lol!
    (Ceci dit il ont toute mon admiration pour oser profiter de la vie à pleine dents et sans se poser de question !).

    Je croise personellement plus de gens sur des VTC ou des vieux vélos basique, que des gars en Surly ou vélo de voyage sur mesure à 3000 boules.

    avatar
    Manu68
    coursier
    coursier


    Messages : 672
    Points : 788
    Date d'inscription : 04/02/2020

    Velo vintage et vélotourisme Empty Re: Velo vintage et vélotourisme

    Message  Manu68 Ven 25 Fév - 8:26

    Dans l'esprit , quelle est véritablement la difference entre un vélo de tourisme "mythique" comme le trek 520, et ce vieux VTT  scott boulder retapé.
    La géometrie n'est sans doute pas exactement la même, le scott a des roues en 26" et pas d'oeillet de fourche, mais l'esprit est le même
    Le scott a une fourche chromo, le trek une fourche alu.
    Il est possible de monter un rack arriere "tank" sur le scott si besoin, et les 2 vélos sont aussi robustes l'un que l'autre.

    L'un est vintage, l'autre pas.
    (pas une randonneuse j'en convient)

    Velo vintage et vélotourisme 520dis10
    Velo vintage et vélotourisme 20190918


    Dernière édition par Manu68 le Ven 25 Fév - 8:30, édité 1 fois
    avatar
    Manu68
    coursier
    coursier


    Messages : 672
    Points : 788
    Date d'inscription : 04/02/2020

    Velo vintage et vélotourisme Empty Re: Velo vintage et vélotourisme

    Message  Manu68 Ven 25 Fév - 8:29

    le scott à l'origine, 20€

    Velo vintage et vélotourisme 20190811
    avatar
    Invité
    Invité


    Velo vintage et vélotourisme Empty Re: Velo vintage et vélotourisme

    Message  Invité Ven 25 Fév - 9:23

    Le Scott vtt a une garde/chasse immense, plus la chasse est grande moins ton vélo sera réactif mais plus apte à absorber les vibrations et obstacles...C'est souvent à cela qu'on voit la qualité d'un vélo de route mais évidemment un VTT a d'autres préoccupations.



    Stef18
    Stef18
    Equipe Technique
    Equipe Technique


    Messages : 3634
    Points : 3759
    Date d'inscription : 24/11/2019

    Velo vintage et vélotourisme Empty Re: Velo vintage et vélotourisme

    Message  Stef18 Ven 25 Fév - 10:55

    La boîte de pédalier sera plus haute et donc le centre de gravité sur le VTT. Les manivelles sont souvent en 175 mm et surtout à taille équivalente le vtt fera au moins 5 cm de plus en longueur. Et un vélo qui fait 58 cm de long est plus difficile à régler qu'un autre qui fera 53 cm sur un équivalent en taille S.
    Dodo le Belge
    Dodo le Belge
    coursier
    coursier


    Messages : 828
    Points : 1022
    Date d'inscription : 06/12/2018

    Velo vintage et vélotourisme Empty Re: Velo vintage et vélotourisme

    Message  Dodo le Belge Ven 25 Fév - 12:29

    Merlin pourrait témoigner de ses expériences de cyclotouriste avec son Motobécane, perso je lui tire mon chapeau, jamais je ne saurais faire ce qu'il a fait!
    Spockangel
    Spockangel
    coursier
    coursier


    Messages : 1126
    Points : 1232
    Date d'inscription : 15/10/2015
    Age : 63
    Localisation : TOULON

    Velo vintage et vélotourisme Empty Re: Velo vintage et vélotourisme

    Message  Spockangel Ven 25 Fév - 13:00

    Pour moi le principal problème du vélo vintage (et Français) au cours d'une randonnée au long cours ou d'un voyage, ce sont les normes et standards du vélo.
    Si on casse une roue libre, ou s'il y a un problème de roulement de pédalier, ou de pédales, ou de jeu de direction, etc..... c'est la loose !
    Bien le bonjour pour trouver des pièces en France, hors Ateliers Vélo associatifs (et bien sûr pas de pièces neuves), et à l'étranger mission impossible.
    Alors qu'un VTT même bas de gamme, même âgé de 30 ans, en 26", on pourra toujours trouver la pîèce nécessaire au dépannage dans une grande surface de sport genre DKT, ou un vélociste sympa et pas forcément vacciné au carbone.
    Stef18
    Stef18
    Equipe Technique
    Equipe Technique


    Messages : 3634
    Points : 3759
    Date d'inscription : 24/11/2019

    Velo vintage et vélotourisme Empty Re: Velo vintage et vélotourisme

    Message  Stef18 Ven 25 Fév - 13:21

    J'étais juste parti sur l'adaptation du vélo. Je suis d'accord avec le problème de standards. Quel vélociste aujourd'hui dispose encore d'outils aux normes d'il y a 40 ans. C'est déjà difficile avec du moderne les freins hydrauliques par exemple. D'ailleurs j'en profite pour apporter mon petit grain de sel. Sur du très long cours ou des traversées de la diagonale du vide il vaut mieux privilégier les freins à disque à câble. Vous trouverez toujours un magasin de motoculture pas forcément le bouclard avec le bon outil pour purger.
    Spockangel
    Spockangel
    coursier
    coursier


    Messages : 1126
    Points : 1232
    Date d'inscription : 15/10/2015
    Age : 63
    Localisation : TOULON

    Velo vintage et vélotourisme Empty Re: Velo vintage et vélotourisme

    Message  Spockangel Ven 25 Fév - 13:32

    C'est pour cette raison que j'ai deux randonneuse : Une randonneuse légère "à la Française" inconnue des années 70 (peut être) très belle, pour du local uniquement mais je ne traverserais pas la France avec, et une plus moderne DAWES Super Galaxy de 2004 équipée de deux porte bagages AV et AR, 4 sacoches Ortlieb, freins cantilever, groupe moderne 3x9. Avec celle-là je suis sûr de pouvoir me dépanner n'importe où.
    avatar
    albo
    Porte Bidon
    Porte Bidon


    Messages : 176
    Points : 238
    Date d'inscription : 31/07/2017

    Velo vintage et vélotourisme Empty Re: Velo vintage et vélotourisme

    Message  albo Ven 25 Fév - 18:14

    Vous vous prenez bien la tète quand meme.

    Un copain allemand qui fait l'Eroica Montalcino avec nous traverse régulièrement l'Europe sur son Pinarello de course avec sacoches plus ou moins adaptables, et quand on était gosse on faisait des weekends normands avec sacoches sur des vieux vélo de course sans nom sans nous poser de questions.

    J'ai comme projet dans un avenir proche de traverser la France sur mon Colnago Super, et ca ne me fait pas trop peur.

    Dans un autre registre, j'ai un ami qui traverse régulièrement la France dans sa Jaguar MkII de 1961, en tractant le van avec les chevaux de sa fille avec la voiture. Comme il dit, "je préfère tomber en panne avec ma jaguar que d'arriver à l'heure avec ma twingo".

    F'in bref, roulez avec ce qui vous fait plaisir. Tant que c'est bien entretenu...

    Very Happy
    frob
    frob
    Rouleur
    Rouleur


    Messages : 3164
    Points : 3249
    Date d'inscription : 30/12/2018
    Localisation : /dev/null

    Velo vintage et vélotourisme Empty Re: Velo vintage et vélotourisme

    Message  frob Ven 25 Fév - 19:59

    Quand on regarde l'effort que mettait C.S. Hirose dans ses vélos de randonnée qu'il considérait tel un tout (cycliste, vélo, équipements, bagages, type de voyage), je pense qu'il y a un début de réponse: si on veut un vélo précisemment adapté à des besoins spécifiques, il faut, soit s'armer de beaucoup de patience pour trouver la perle rare... soit la faire fabriquer par quelqu'un.

    Ca n'a pas grand chose à voir avec le neuf ou le vieux amha ;)

    Pour ce qui est de la casse de pièces, elle ne me parrait pas moins problématique sur du nouveau, hélas. Je ne constate pas plus de casse depuis que j'ai basculé dans l'ancien qu'avec mes modernes antérieurs. En ce qui me concerne, l'argument de la plus grande rusticité de l'ancien prend dès lors le dessus (et l'élégance aussi, sans dec'!). Si je ne fais pas de cyclotourisme, autrement dit: je ne me trimbale pas avec une maison, je n'hésite pas à enmener mes augustes enclumes loin du bercail par tout temps. Ma pire mésaventure en 3 ans est une pédale qui s'est séparée du pédalier dans le premier 1000km d'utilisation (probablement accidenté auparavant).

    Le freinage est un vaste sujet. On roule et on s'équipe selon son freinage. Je ne me suis jamais senti réellement limité par ça encore. Peut-être une question de poids.

    Enfin, le fait de rouler sur des vélos dont j'ai inspecté/révisé jusqu'au dernier écrou me donne une sécurité, ou au moins un sentiment de sécurité ;)
    avatar
    albo
    Porte Bidon
    Porte Bidon


    Messages : 176
    Points : 238
    Date d'inscription : 31/07/2017

    Velo vintage et vélotourisme Empty Re: Velo vintage et vélotourisme

    Message  albo Ven 25 Fév - 20:02

    +1

    Puis en terme de « fiabilité » du moderne, je n’ai qu’à voir comment les copains passés en DI2 sur leurs vélos de course modernes sont parfois emmerdes avec pour préférer largement partir avec dû vitesse au cadre à friction.
    Brock29
    Brock29
    Porte Bidon
    Porte Bidon


    Messages : 174
    Points : 204
    Date d'inscription : 15/06/2021

    Velo vintage et vélotourisme Empty Re: Velo vintage et vélotourisme

    Message  Brock29 Ven 25 Fév - 20:25

    Si l'on parle uniquement de mécanique, à partir du moment que l'on a soi-même démonté et remonté un vélo jusqu'au moindre roulement à bille en inspectant et changeant ce qui a besoin de l'être puis en regraissant tout ça, perso j'ai du mal à penser qu'un vélo ancien ne puisse pas faire autant qu'un vélo moderne en terme de kilomètres et de sécurité.
    Stef18
    Stef18
    Equipe Technique
    Equipe Technique


    Messages : 3634
    Points : 3759
    Date d'inscription : 24/11/2019

    Velo vintage et vélotourisme Empty Re: Velo vintage et vélotourisme

    Message  Stef18 Ven 25 Fév - 20:35

    La vraie différence est la moindre tolérance du matériel moderne à l'à peu près. Le Di2 n'est pas moins fiable qu'un simplex en Delrin un freinage à disque hydraulique est bien plus efficace que des Campagnolo Delta. Mais le Di2 ne supporte pas les réglages bâclés, l'oubli de charge. Je connais un ensemble de première génération Dura ace monté il y a un peu plus de 10ans, mangeant 12000 à 15000 km par an. Tout le système est encore d'origine. Vous connaissez beaucoup de dérailleurs fonctionnant parfaitement sans un pet de jeu après presque 150000 km ? Mais ce vélo a été monté dans les règles de l'art et l'entretien sérieux.
    avatar
    albo
    Porte Bidon
    Porte Bidon


    Messages : 176
    Points : 238
    Date d'inscription : 31/07/2017

    Velo vintage et vélotourisme Empty Re: Velo vintage et vélotourisme

    Message  albo Ven 25 Fév - 21:02

    En l’occurrence les deux copains ont eu des problèmes avec leur DI2 après quelques mois d’utilisation seulement, et sans aucun « à peu près » dans l’entretien ou la maintenance.
    Et ça a été hyper compliqué à régler les deux fois (nécessite d’un ordinateur, du logiciel adapté, et de beaucoup de temps passé)
    Spockangel
    Spockangel
    coursier
    coursier


    Messages : 1126
    Points : 1232
    Date d'inscription : 15/10/2015
    Age : 63
    Localisation : TOULON

    Velo vintage et vélotourisme Empty Re: Velo vintage et vélotourisme

    Message  Spockangel Ven 25 Fév - 21:02

    Mais chacun voit midi à sa porte.
    Nous avons un adhérent qui prépare son vélo, une randonneuse Peugeot basique des années 70, pour faire un périple en France d'au moins 6 à 8 mois.
    Il ne s'est pas pris la tête, il a acheté des pneus Michelin World Tour à moins de 10 Euros en 650, une guido neuve, un câble de dérailleur et roule ma Poule !
    De toutes façon en 1936 les nouveaux vacanciers ouvriers ils partaient avec un vélo à priori forcément moins bien que les nôtres, et ils ne s'en plaignaient pas !
    Stef18
    Stef18
    Equipe Technique
    Equipe Technique


    Messages : 3634
    Points : 3759
    Date d'inscription : 24/11/2019

    Velo vintage et vélotourisme Empty Re: Velo vintage et vélotourisme

    Message  Stef18 Ven 25 Fév - 21:06

    Tout est possible. Mais avec une bonne révision des consommables neufs et une bonne connaissance de son matériel le risque est limité.
    37Traxx
    37Traxx
    coursier
    coursier


    Messages : 611
    Points : 667
    Date d'inscription : 19/01/2020
    Age : 39

    Velo vintage et vélotourisme Empty Re: Velo vintage et vélotourisme

    Message  37Traxx Ven 25 Fév - 21:32

    Pour ma part, un vélo vintage, rétro, bien révisé avec des roulements graissés, des freins opérationnels, des roues sans voilage, de bons pneus et un cadre qui n'est pas fissuré, permet de se faire plaisir autant qu'un qu'un carbone en di2.

    J'ai même plus de plaisir avec un Columbus, Reynolds que j'ai restauré, révisé, réglé au fur et à mesure de mes sorties.

    Mon Raleigh 531, que j'ai retapé, avec lequel j'ai fait 400 kms m'a permis de faire l'authentic, certes avec 1 crevaison mais j'ai pris du plaisir !!! jailabanane

    Contenu sponsorisé


    Velo vintage et vélotourisme Empty Re: Velo vintage et vélotourisme

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 15 Aoû - 8:45