Si les singes savaient s'ennuyer ils pourraient devenir des hommes (Goethe)

-41%
Le deal à ne pas rater :
T-shirt Pokemon 25eme anniversaire Pikachu à 9.99€ – Livraison ...
9.99 € 16.99 €
Voir le deal

+9
riendf
merops
brocker's vélo
dromaludaire
Emilien62
ycenna
sloubu
vaber
piero33
13 participants

    Peugeot PX60 - milieu des années 70

    dromaludaire
    dromaludaire
    Rouleur
    Rouleur

    Messages : 2989
    Points : 3135
    Date d'inscription : 17/03/2016
    Localisation : parigogo

    Peugeot PX60 - milieu des années 70 - Page 2 Empty Re: Peugeot PX60 - milieu des années 70

    Message  dromaludaire Lun 25 Mai - 17:38

    Frob, je te livre mon point de vue cabochoniste : la graisse est présente pour empêcher la moindre trace d'humidité de s'insérer dans le serrage, et ainsi éviter corrosion et grippage. Donc tu vas me répondre : "dans ce cas le soin que tu apportes aux cabochons te permet d'éviter tout graissage de cet ensemble?". Eh bien en nul cas : l'humidité est fourbe et pénètre souvent par l'autre côté de la pédale (qui perd d'ailleurs comme on le sait bien plus rapidement son propre contigent de corps gras) à moins que tu ne prennes le soin de créer un énorme bouchon de graisse un peu en aval le long de l'axe mais cette méthode me plait pas.
    frob
    frob
    coursier
    coursier

    Messages : 2335
    Points : 2415
    Date d'inscription : 30/12/2018
    Localisation : /dev/null

    Peugeot PX60 - milieu des années 70 - Page 2 Empty Re: Peugeot PX60 - milieu des années 70

    Message  frob Lun 25 Mai - 18:07

    Certes, mais sans parler de bouchon de graisse, il faut bien se dire que de la graisse, tu vas de toute façon en avoir partout autour. En particulier, il y en a autour du cone & rondelle, de l'axe sous la rondelle, dans le filetage. Puis enfin, l'humidité s'infiltre, mais pas que elle. Sous l'effet du roulement, la graisse en contact va dégager une partie moins visqueuse, plus "huile" (il existe un terme pour ça, j'oublie lequel). C'est même comme ça que ta graise tend à s'en aller avec le temps comme tu l'indiques. Mes roulements graissés "bavent" abondamment pendant les premières dizaines de km, le trop plein se liquifiant et s'évacuant. En cas de fortes chaleurs et/ou longs périples, ça bave d'autant plus O.O  Puis ils deviennent plus fluides (parce que graisse == frottement sensible, surtout la marine que j'utilise).

    Tout ceci n'est bien sur que l'observation du dilettant fini que je suis ;) Si ça se trouve, je fais n'importe quoi.

      La date/heure actuelle est Dim 1 Aoû - 14:40